Vous êtes ici : Accueil > Chercheurs > Programme et subventions > Stratégie pour la recherche
Stratégie pour la recherche

Stratégie pour la recherche

Contexte

En 2012, la Société a entrepris un examen de l’ensemble de ses activités liées à sa mission en vue d’accroître sa portée, ses retombées et sa pertinence pour les personnes atteintes d’arthrite. Les consultations avec la communauté et les résultats d’un sondage ont fait ressortir un problème qui touche de nombreux Canadiens atteints d’arthrite : la douleur. Cela a inspiré la Société à lancer l’initiative JE RACONTE MA DOULEUR, qui visait à s’enquérir des perspectives et des besoins des personnes atteintes d’arthrite. Le résultat a dépassé nos attentes; 40 000 internautes ont visité le site et 1 600 d’entre eux y ont raconté leur expérience de l’arthrite. Le résultat a dépassé nos attentes; 40 000 internautes ont visité le site et 1 600 d’entre eux y ont raconté leur expérience de l’arthrite. Une analyse de ces témoignages a permis à la Société de confirmer que la douleur arthritique est un enjeu majeur pour les Canadiens et que nous devons en faire davantage pour l’affronter. 

La Société a donc lancé l’initiative EFFACEZ LA DOULEUR, une campagne de financement d’envergure menée sur cinq ans et visant à répondre aux besoins couramment éprouvés par les personnes arthritiques. La campagne avait pour objectif ambitieux de récolter 25 millions de dollars pour la mise en œuvre de cette initiative comprenant trois volets : guérir, soulager et rassembler.

Guérir (objectif de 10 millions de dollars) :

  • Percer le mystère – soutenir la recherche ayant pour but de soulager la douleur de l’arthrite

  • Détruire le mal à la racine – soutenir la recherche visant à découvrir les causes de l’arthrite et à guérir la maladie

Soulager (objectif de 10 millions de dollars) : 

  • Objectif 5 000 – faire augmenter d’au moins 5 000 en cinq ans le nombre de travailleurs de la santé de première ligne ayant reçu une formation pour venir en aide aux personnes atteintes d’arthrite
  • Combler l’écart – accroître le nombre de rhumatologues pour assurer la prestation de soins efficaces à environ 350 000 Canadiens de plus

Rassembler (objectif de 5 millions de dollars) :

  • Portail communautaire – créer un endroit qui servirait de centre communautaire en ligne, de babillard et de centre de ressources pour les Canadiens atteints d’arthrite

Comme nous en étions à la troisième année de notre stratégie relative à la recherche, il était approprié de passer en revue les résultats et les retombées du programme afin que des modifications y soient apportées, au besoin. La Société a profité de l’occasion pour mener un sondage auprès des donateurs de sa base de données afin de déterminer quelles recherches elle devait financer. Plus de 4 600 personnes ont participé au sondage, qui a permis de cerner trois priorités, présentées en ordre d’importance ci-dessous :

  1. Découverte d’un moyen de guérir l’arthrite ou de ralentir son évolution

  2. Prévention de l’arthrite

  3. Soulagement de la fatigue et des douleurs articulaires

Le 16 juillet 2014, le comité consultatif scientifique de la Société et des représentants des personnes arthritiques ont examiné les résultats du sondage ainsi que le rendement du programme de recherche actuel. Dans le cadre de ses délibérations, le groupe a formulé les recommandations suivantes :

  • Les trois axes existants doivent être réorganisés sous deux axes, chacun d’eux étant proposé en alternance une année sur deux1.
  • Le soulagement de la douleur devrait être une priorité intégrée aux deux nouveaux axes.

  • L’utilisation du cannabis médical pour soulager la douleur doit faire partie des priorités stratégiques en matière de recherche.

1. Voir le tableau 2 dans l’annexe pour un calendrier des axes stratégiques des futurs concours de la SSF.

Stratégie pour la recherche 2015-2020

La stratégie révisée pour la recherche de la Société s’appuie sur le travail exceptionnel qui a été accompli en 2011 afin de mettre en place la stratégie initiale. Elle continue par ailleurs de financer la recherche sur […] les causes profondes de l’arthrite et les moyens de guérir la maladie afin de favoriser les meilleurs soins et traitements possible pour les personnes qui en sont atteintes. Plus important encore, la stratégie et les programmes de recherche de la Société sont toujours fondés sur les principes de la transparence, de l’équité et de la responsabilité.

La stratégie pour la recherche 2015-2020 privilégie les travaux ayant pour but d’atténuer la douleur de l’arthrite et ses conséquences. Aussi la Société financera-t-elle les projets ou programmes de recherche visant : i) à atténuer la douleur de l’arthrite, ou ii) à découvrir les causes de l’arthrite et à guérir la maladie. De plus, les projets de recherche doivent cadrer avec au moins l’un des deux axes stratégiques suivants.

Axe stratégique I : améliorer notre compréhension de l’arthrite et trouver un traitement définitif

La recherche effectuée sous cet axe visera à améliorer notre compréhension des causes de l’arthrite en vue de trouver de nouvelles approches qui permettront de réduire la douleur, de prévenir la maladie ou de ralentir sa progression, de rétablir la fonction articulaire et, un jour, de guérir les personnes atteintes d’arthrite. 

Les programmes de recherche liés à l’axe stratégique I auront pour principaux objectifs :

  • de comprendre l’arthrite et la physiopathologie de la douleur arthritique et de cerner les possibilités en matière de traitements;
  • de définir et de caractériser les risques et les facteurs étiologiques liés à l’arthrite ou au développement de l’arthrite et de la douleur qui y est associée (projets de recherche portant notamment sur : les facteurs biologiques et endogènes; l’environnement physique; et les facteurs psychologiques, sociaux et économiques);
  • de découvrir, de mettre au point et d’évaluer des marqueurs et des technologies permettant de diagnostiquer la maladie (dépistage précoce), d’établir des pronostics et de faire des prévisions (comme l’imagerie médicale, les outils diagnostiques et autres outils d’évaluation) en ce qui la concerne (projets de recherche portant notamment sur : la découverte et l’évaluation de biomarqueurs);
  • de découvrir, de mettre au point et d’évaluer des interventions thérapeutiques potentielles dans des systèmes modèles et des milieux précliniques (projets de recherche portant notamment sur : les produits pharmaceutiques; les agents biologiques; les thérapies géniques, cellulaires et tissulaires; les dispositifs médicaux; les interventions chirurgicales [arthroplastie] et les agents physiques – y compris la physiothérapie, la radiothérapie, l’ultrasonothérapie, les traitements au laser et la photothérapie).

Axe stratégique II : améliorer la prise en charge de l’arthrite et les soins offerts

La recherche effectuée sous cet axe visera à acquérir de nouvelles connaissances qui contribueront à améliorer la santé des personnes atteintes d’arthrite grâce à des stratégies améliorées de traitement, de prise en charge et de soins personnels. 

Les programmes de recherche liés à l’axe stratégique II comprendront de la recherche interventionnelle, des études d’observation et des revues systématiques ayant pour principaux objectifs2 :

  • la prévention primaire de l’arthrite (projets de recherche portant notamment sur : les caractéristiques, les influences et les comportements à risque individuels, les politiques publiques et les interventions ou programmes éducatifs; l’environnement; et l’alimentation et la vaccination);
  • le traitement et la prise en charge de la maladie dans les milieux cliniques et communautaires et au sein des populations (projets de recherche portant notamment sur : les produits pharmaceutiques; les médicaments biologiques; les thérapies géniques, cellulaires et tissulaires; les dispositifs médicaux; les interventions chirurgicales; et les agents physiques – y compris la radiothérapie, l’ultrasonothérapie, les traitements au laser et la photothérapie; la physiothérapie, les thérapies comportementales et les thérapies complémentaires).
  • l’étude des soins (impact psychosocial et conséquences économiques de la maladie, qualité de vie, gestion de la douleur et des autres symptômes, éducation), de la prise en charge personnelle de l’arthrite (attitudes, croyances et comportements des fournisseurs de soins de santé; prise de décisions; lignes directrices; éducation; travail) et de ses répercussions sur le plan individuel;
  • les traitements, programmes et interventions psychologiques, physiques (physiothérapie, ergothérapie, exercice), complémentaires et en matière de mode de vie et d’adaptation (modifications, aménagements);
  • l’étude des influences et des problèmes de mise en œuvre liés au dépistage;
  • l’évaluation de l’organisation, de la gouvernance et de la prestation des services de soins de santé liés à l’arthrite, des répercussions (locales, régionales et nationales) des politiques en matière de santé et de l’aspect économique des soins de santé, ainsi que les études sur la conception, l’évaluation et la méthodologie de la recherche sur les soins de santé.
2. Les axes ont été redéfinis à l’aide de l’UKCRC Health Research Classification System. Pour plus de détails sur les types de recherche inclus dans chaque axe, veuillez vous référer au tableau 2 dans l’annexe ou vous rendre à l’adresse http://www.hrcsonline.net/rac/rac (en anglais).

Stoppez l’arthrite juvénile

La Société de l’arthrite s’est engagée à investir 5 millions de dollars en subventions de recherche sur l’arthrite juvénile de 2018 à 2022 pour stopper la progression de la maladie en soutenant la recherche scientifique avancée sur la médecine personnalisée et l’optimisation des résultats pour les enfants touchés par l’arthrite et leurs familles. 

Les chercheurs partout au Canada qui se consacrent à l’arthrite juvénile et à la recherche génomique seront admissibles à du financement, lequel sera administré dans le cadre de notre processus de subventions de premier ordre qui est fondé sur un examen par les pairs. Suivant ce processus, des subventions de recherche sont versées aux chercheurs canadiens qui soumettent les projets les plus méritoires sur le plan scientifique. Le premier appel de projets de recherche pour l’attribution de ce financement sera inclus dans notre prochaine série de concours, qui sera annoncée au printemps de 2018.

Transfert et échange de connaissances

La recherche est parmi les outils les plus puissants dont nous disposons pour nous rapprocher d’un remède définitif et de meilleures options de traitement pour les personnes qui vivent avec l’arthrite. C’est pourquoi la recherche est l’un des volets de notre mission dans lesquels nous investissons chaque année le plus d’argent des donateurs. Cependant, la plupart de nos donateurs n’assistent pas à des congrès et ne sont pas abonnés à des revues scientifiques leur permettant de découvrir le merveilleux travail des chercheurs de la Société. Il est important que les résultats et les retombées de la recherche que nous finançons soient disponibles pour nos donateurs afin d’aider à promouvoir le travail de la Société. Par conséquent, nous nous attendons des bénéficiaires de subventions qu’ils nous fournissent des rapports d’étape et de fin de subvention dans le cadre de notre stratégie de transfert et d’échange de connaissances.

Nous encourageons tous les chercheurs à utiliser la voix, les programmes et les services de la Société de l’arthrite pour faire connaître leurs travaux et éveiller l’intérêt à leur égard, en plus de favoriser la croissance du programme de recherche.