Vous êtes ici : Accueil > À propos de l'arthrite > Les types d'arthrite de A à Z > Arthrite infectieuse
Arthrite infectieuse

L’arthrite infectieuse est une inflammation articulaire causée par un germe. Le plus souvent, il s’agit d’une bactérie, mais il peut aussi s’agir d’un virus ou d’un champignon. L’atteinte articulaire survient ordinairement à la suite d’une infection déjà déclarée ailleurs dans l’organisme.

En général, une seule articulation est atteinte, mais il arrive que la maladie en touche deux ou trois. L’infection survient le plus souvent dans les grosses articulations (épaules, hanches, genoux), mais elle peut également apparaître dans de plus petites articulations (doigts, chevilles).
 

FAQ

Quels sont les signes de l’arthrite infectieuse?

Les symptômes varient selon le type de germe à l’origine de l’arthrite infectieuse. Quand l’arthrite est causée par une bactérie, l’inflammation se limite en général à une seule région, et l’infection s’accompagne souvent de fièvre et de frissons et apparaît de façon relativement soudaine. Quand il s’agit d’un virus, l’infection ne provoque ordinairement pas de fièvre, mais elle entraîne un malaise généralisé. Quand il s’agit d’un champignon, l’inflammation peut être locale ou généralisée; elle prend en général des semaines, voire des mois, à se manifester et s’accompagne parfois d’une fièvre légère.

Comment pose-t-on un diagnostic d’arthrite infectieuse?

L’établissement d’un diagnostic exact est essentiel. Si votre médecin croit déceler une arthrite infectieuse, il vous posera diverses questions afin d’obtenir un tableau complet : symptômes, autres états pathologiques, voyages récents, maladies, contacts avec des personnes pouvant être porteuses d’infections. Vous subirez peut-être également un examen physique, des radiographies et d’autres tests visant à identifier le germe à l’origine de l’infection. Il se peut par exemple qu’on vous prélève à la seringue un échantillon de liquide articulaire à des fins d’analyse.

Si la cause présumée de l’arthrite est la tuberculose ou une infection fongique, on vous prélèvera peut-être un petit échantillon de tissu articulaire (une procédure appelée biopsie). Par ailleurs, si on soupçonne la présence d’une infection virale, on vous fera subir une analyse de sang afin de déceler les anticorps produits par votre organisme pour combattre le virus.

Quels sont les facteurs de risque de l’arthrite infectieuse?

Dans l’arthrite infectieuse, un germe ayant pénétré dans l’organisme par la peau, le nez, la gorge, les oreilles ou une plaie est transporté jusqu’à une articulation.

En général, une infection se déclare d’abord dans une autre partie du corps. Par exemple, si l’arthrite infectieuse est causée par le pneumocoque, bactérie responsable de la pneumonie, l’infection peut s’être manifestée en premier lieu dans les poumons. Après l’infection initiale, le germe peut être transporté dans le sang jusque dans une articulation, où il s’établit et entraîne de l’inflammation.

La majorité des cas d’arthrite infectieuse sont d’origine bactérienne. Divers types de bactéries peuvent causer une arthrite infectieuse, dont les suivants :

  • gonocoque;
  • staphylocoque;
  • streptocoque;
  • pneumocoque;
  • haemophilus;
  • spirochète;
  • Mycobacterium tuberculosis.

L’arthrite infectieuse peut également être causée par les infections virales suivantes:

  • virus hépatiques;
  • oreillons;
  • rubéole.

Les champignons sont la cause la moins fréquente de l’arthrite infectieuse. Les champignons responsables sont habituellement présents:

  • dans le sol;
  • dans les fientes d’oiseaux;
  • sur certaines plantes, dont les rosiers.

L’arthrite infectieuse n’est pas transmissible, mais certains germes (comme ceux responsables de la gonorrhée), peuvent être transmis par contact personnel. Toutefois, même si ces maladies sont transmissibles, les personnes qui les contractent ne développent pas systématiquement l’arthrite infectieuse.

L’arthrite infectieuse est-elle courante?

Si l’arthrite infectieuse frappe des gens de tous âges, le risque d’en être atteint est plus élevé chez certaines personnes, entre autres celles ayant une affection qui réduit la capacité de l’organisme à combattre les infections, par exemple:

  • le diabète;
  • l’anémie drépanocytaire (ou falciforme);
  • une maladie du rein grave;
  • le sida;
  • une immunodéficience;
  • certaines formes de cancer;
  • l’alcoolisme;
  • la toxicomanie intraveineuse.

Le risque d’apparition d’une arthrite infectieuse est plus élevé chez les personnes déjà atteintes d’arthrite, car les germes sont plus susceptibles d’attaquer une articulation malade et affaiblie qu’une articulation saine. Le remplacement d’une articulation par une prothèse (arthroplastie) comporte également un faible risque d’infection articulaire. Si d’ordinaire ce type d’infection survient peu de temps après l’intervention chirurgicale, il peut aussi se déclarer des mois, voire des années plus tard.
 
De plus, certains des médicaments puissants utilisés dans le traitement de formes d’arthrite de type inflammatoire peuvent diminuer la résistance de l’organisme à l’infection et favoriser l’apparition d’une arthrite infectieuse.
 
Par ailleurs, le risque d’arthrite infectieuse est plus élevé chez les gens qui, dans leur travail, sont fréquemment exposés aux animaux, aux plantes, aux organismes marins ou à la terre.

Traitements

Habituellement, l’arthrite infectieuse n’est pas une maladie de longue durée. Dans la plupart des cas, elle peut être guérie si elle est traitée rapidement et de façon appropriée. En l’absence de traitement, toutefois, des lésions peuvent rapidement survenir dans les articulations touchées, et l’infection peut même se propager dans d’autres parties du corps.

On hospitalise parfois les personnes atteintes d’arthrite infectieuse pour leur traitement, plus particulièrement si leur médecin considère qu’elles devaient recevoir des antibiotiques par voie intraveineuse. Dans certains cas, il faut procéder au drainage du liquide accumulé dans les articulations atteintes. Pour ce faire, on introduit une aiguille directement dans l’articulation. Il faut parfois drainer la même articulation à plusieurs reprises si du liquide continue de s’y accumuler. Dans le cas de certaines articulations (p. ex., hanche, épaule), on doit parfois pratiquer une intervention chirurgicale comme une arthroscopie pour bien drainer l’articulation infectée. La poursuite du traitement dépend de la nature du germe responsable de l’infection.

Si l’on soupçonne une infection, il faut procéder à une culture de liquide. Le traitement prescrit dépend des résultats de cette culture.

Médicaments 

Les médicaments contre l’arthrite visent à contrôler la maladie, à ralentir sa progression et à protéger l’articulation. Dans les cas d’arthrite infectieuse, on obtient les meilleurs résultats lorsque le traitement débute rapidement et qu’on utilise l’antibiotique approprié pour ce type d’infection.

Pour explorer cet aspect du traitement, la Société de l’arthrite a produit un guide spécialisé qui fournit des renseignements détaillés sur les médicaments utilisés dans le traitement de l’arthrite.

EXPLOREZ – Médicaments contre l’arthrite : un guide de référence

Le traitement optimal varie selon le cas, alors discutez des médicaments les plus appropriés pour vous avec votre médecin ou votre pharmacien.

Chirurgie

À l’occasion, il arrive qu’une articulation infectée doive être entièrement drainée et lavée. C’est un chirurgien orthopédiste qui procédera à cette intervention, surtout s’il s’agit de la hanche.

Traitements

Dans les cas où la pose de diagnostic et le traitement sont retardés et l’arthrite infectieuse entraîne des lésions articulaires, la personne qui en est atteinte pourrait avoir besoin d’aide supplémentaire pour retrouver sa mobilité et sa qualité de vie une fois l’infection guérie. Les professionnels de la santé ci-dessous ont reçu une formation universitaire poussée et ont un agrément de leur association provinciale ou territoriale pour pouvoir pratiquer leur profession.

Les physiothérapeutes peuvent élaborer un programme personnalisé conçu pour accroître la force, la souplesse, l’amplitude de mouvement, la mobilité et la tolérance à l’exercice par une diversité de traitements et de stratégies thérapeutiques. Ceux-ci peuvent comprendre la prescription d’exercices, des interventions physiques et de la relaxation. Les physiothérapeutes peuvent également conseiller d’autres techniques pour réduire la douleur et améliorer la qualité de vie générale. Ils peuvent en outre adresser leurs patients à d’autres professionnels de la santé et à des services communautaires pour la prise de mesures additionnelles pouvant les aider à s’adapter à leurs circonstances changeantes.

Les ergothérapeutes formés dans la prise en charge de l’arthrite peuvent analyser tout ce que vous faites dans une journée et élaborer un programme pour vous aider à protéger vos articulations et réduire votre fatigue. Ils peuvent en outre vous aider à réorganiser votre domicile ou votre espace de travail, au besoin, pour faciliter le travail et les déplacements. Ils peuvent également fabriquer ou recommander des attelles, des appareils et des chaussures orthopédiques ainsi que d’autres dispositifs qui peuvent aider à réduire la douleur et à augmenter votre mobilité et votre capacité à fonctionner. Leur objectif est de vous préparer à vous réapproprier tous les aspects possibles de votre ancienne vie, au moyen d’appareils fonctionnels et de stratégies d’adaptation.

Prise en charge personnelle

La prise en charge personnelle de l’arthrite infectieuse vise d’abord la prévention, qui consiste à éviter l’exposition à des infections potentielles. De plus, si vous avez des symptômes indicateurs de l’arthrite infectieuse, consultez vite un médecin. Si beaucoup de temps s’écoule entre l’apparition de l’infection et votre diagnostic et votre traitement, des lésions articulaires peuvent s’accumuler, affectant votre mobilité et votre qualité de vie. Il y a cependant des choses que vous pouvez faire pour mieux vivre avec la maladie. Même si vous pouvez entreprendre plusieurs de ces démarches par vous-même, il est important de former une équipe soignante qui peut aider à superviser et à orienter vos efforts de prise en charge personnelle.

Activité physique

L’activité physique englobe toute activité qui fait appel à vos muscles et fait augmenter votre rythme cardiaque. Elle renforce votre cœur et vos poumons en plus d’améliorer votre mobilité. Prendre part à un programme d’exercice bien conçu peut aider à soulager en partie la douleur et l’inconfort associés aux formes d’arthrite de type inflammatoire. De la même façon, toutes les activités que vous effectuez au quotidien (comme passer l’aspirateur, vous rendre au travail à pied et même jardiner) sont bénéfiques elles aussi.

Exercice

Les personnes atteintes d’arthrite infectieuse ressentent souvent de la faiblesse musculaire autour de l’articulation affectée après le traitement. L’exercice est donc important pour remettre ces muscles en bon état. Un exercice est une activité physique qui comprend des efforts répétitifs soutenus et a été conçu pour améliorer ou maintenir la forme physique. Soulever des poids, courir sur un tapis, faire du yoga, voilà le type de mouvements planifiés que nous effectuons précisément pour améliorer notre flexibilité, notre force ou notre endurance. Être actif peut réduire la douleur et la fatigue, améliorer la mobilité, la condition physique globale et l’humeur en vous permettant de prendre part à votre traitement de façon concrète.

Pour plus d’information sur l’arthrite, l’activité physique et l’exercice, visitez notre page Exercice et mouvement.

Techniques de relaxation et stratégies d’adaptation

Adopter des techniques de relaxation et des stratégies d’adaptation efficaces peut vous aider à préserver un certain équilibre de vie, à avoir le sentiment de mieux contrôler votre arthrite et à cultiver l’optimisme. Les moyens de se détendre sont nombreux. On peut par exemple faire des exercices de respiration profonde, écouter de la musique ou des enregistrements de relaxation ou visualiser mentalement une activité agréable et reposante, comme s’étendre sur une plage.

Pour plus d’information sur les techniques de relaxation et les stratégies d’adaptation, visitez notre page Prise en charge de la douleur.

Et maintenant?

Bien vivre avec l’arthrite

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour gérer activement votre arthrite. Vous trouverez ci-dessous des ressources qui vous aideront à en apprendre davantage sur les moyens de prendre en charge votre arthrite afin de mieux vivre.

Rayonnez

Pour des conseils sur la santé et le bien-être, des trucs de prise en charge personnelle, des histoires inspirantes, et bien plus encore.

Explorer Rayonnez

Apprentissage en ligne

Nos cours en ligne regorgent d’information et de conseils utiles. Chaque cours porte sur un aspect ou un symptôme précis de la maladie.

Découvrir nos cours sur l’arthrite

Ateliers et webinaires

Découvrez nos activités éducatives et webinaires à venir.

Trouver des ateliers et des webinaires

Trouver ses repères

Pour trouver de l’information sur les programmes et services offerts.

Trouver ses repères


Collaborateur

Cette information a été mise à jour en septembre 2017, avec l’expertise de:

Rob Inman, MD
Scientifique en chef, Institut de recherche Krembil, Réseau universitaire de santé
Professeur d’immunologie et de médecine, faculté de médecine, Université de Toronto

Voir tous Les types d'arthrite de A à Z