Effacez la douleur

 Télécharger la brochure

Ce document est conçu pour vous aider à prendre des décisions éclairées en ce qui concerne votre plan de traitement et à poser des questions précises aux membres de votre équipe de soins de santé concernant la prise en charge de votre maladie. L’information présentée ne vise que les adultes et n’est fournie qu’à titre indicatif – elle ne peut remplacer les connaissances et l’expérience de vos professionnels de la santé.

Si une ou plusieurs de vos articulations affichent une douleur ou une enflure persistantes depuis plus de six semaines, consultez votre médecin afin d’obtenir un diagnostic en bonne et due forme et un plan de traitement.

Le traitement pour contrôler les symptômes

Atténuation des symptômes (douleur, raideur et enflure)

  • Analgésiques et anti-inflammatoires sont utilisés à cette fin.
  • Ces médicaments peuvent vous aider à vous sentir mieux, mais ils n’ont aucun effet sur le cours de l’arthrite et ne vous prémunissent pas contre d’éventuelles lésions des os et des articulations.

Le traitement pour contrôler l'arthrite

Cet aspect du traitement concerne surtout les formes d’arthrite de type inflammatoire. Les médicaments utilisés à cette fin aident à prévenir les lésions articulaires et les déformations qu’elles peuvent entraîner, contribuant à garder vos articulations en santé pendant de nombreuses années.

En général, ces médicaments prennent entre six semaines et six mois pour faire effet. Ils agissent sur la cause de l’arthrite inflammatoire. L’interruption des processus inflammatoires peut prendre un certain temps, mais le résultat – des articulations en santé – en vaut la peine.

Vous avez un rôle essentiel à jouer dans la prise en charge de votre arthrite. Commencez par apprendre à poser des questions à votre équipe de soins de santé, qui comprend le médecin et tous les autres professionnels de la santé pouvant vous donner des conseils d’expert, par exemple le pharmacien.

Communication des antécédents médicaux à l’équipe de soins de santé

  • Si vous prenez des médicaments pour d’autres troubles de santé chroniques (p. ex. maladies du cœur, du foie ou des reins, hypertension, ulcères ou asthme), discutez avec les membres de votre équipe de soins de santé des interactions possibles de vos médicaments. Si vous avez des allergies, parlez-leur-en également.
  • Si vous prévoyez une grossesse, êtes enceinte ou allaitez, informez-en les membres de votre équipe de soins de santé, car certains médicaments peuvent être transmis au bébé par le placenta ou le lait maternel.
  • Avec l’âge surviennent des changements naturels qui ont une incidence sur la façon dont l’organisme assimile les médicaments. Si vous avez 65 ans ou plus, il est important de discuter de cet aspect avec votre équipe de soins de santé.

La plupart des médicaments pour l’arthrite peuvent avoir des effets indésirables courants. Dans certains cas, ces effets surviennent parce que la dose quotidienne prescrite est trop élevée. Si le problème est attribuable à la dose, vous pouvez simplement appeler votre médecin pour signaler l’effet indésirable. Vous pourrez ainsi vérifier avec lui s’il convient de réduire votre dose. Si votre médecin n’est pas disponible, adressez-vous à votre pharmacien pour savoir si vous avez besoin de soins médicaux immédiats – assurez-vous de demander conseil avant de réduire votre dose.

Il ne faut surtout pas oublier que même si les médicaments peuvent causer des effets indésirables, l’absence de traitement médicamenteux pour freiner l’évolution de l’arthrite aura des effets encore pires. Ces effets peuvent inclure d’atroces douleurs et des lésions articulaires permanentes susceptibles d’entraîner une invalidité.

N’oubliez pas de signaler tous vos effets médicamenteux liés à la dose aux membres de votre équipe de soins de santé afin de leur donner une idée précise de l’efficacité de votre médication. Vous pouvez au besoin tenir un registre de santé où vous inscrirez chaque jour des notes sur votre maladie, votre état, vos symptômes et les effets de votre traitement. Vos professionnels de la santé trouveront ce type de registre très utile à la planification continue de votre traitement.

Une ordonnance est une sorte de contrat entre le médecin et vous en vertu duquel vous acceptez tous deux certaines responsabilités.

Responsabilités du médecin :

  • Mener une évaluation complète de votre état afin de vous recommander un schéma thérapeutique approprié
  • Vous informer des avantages et des risques des médicaments qui vous sont prescrits et des choses à faire ou à surveiller dans votre cas précis

Vos responsabilités en tant que patient :

  • Comprendre pourquoi vous prenez les médicaments prescrits
  • Connaître les effets de vos médicaments, y compris les effets indésirables
  • Vous engager à prendre vos médicaments en conformité avec l’ordonnance du médecin
  • Demander au besoin des précisions à votre médecin et l’en informer si vous ne prenez pas vos médicaments en conformité avec son ordonnance

Au besoin, prenez des rendez-vous distincts de vos visites ordinaires afin d’obtenir des réponses à toutes vos questions. Prenez des notes ou enregistrez les réponses à l’aide d’un magnétophone. Vous pouvez également vous faire accompagner d’un proche qui prendra des notes pour vous.

Voici quelques exemples de questions pour vous aider à commencer :

  • Pourquoi ai-je besoin de ce médicament? Que peut-il arriver si je ne le prends pas?
  • Existe-t-il de l’information écrite sur le médicament que je dois prendre?
  • Comment et quand dois-je prendre le médicament, et combien de temps durera le traitement?
  • Quand le médicament commencera-t-il à faire effet, et comment le saurai-je?
  • Quels sont les effets indésirables courants et rares? Que dois-je surveiller, et que dois-je faire si je présente des effets indésirables?
  • Ce nouveau traitement est-il compatible avec les autres médicaments que je prends? Y a-t-il un risque d’interaction médicamenteuse? (Assurez-vous d’apporter une liste complète des produits que vous prenez, qu’il s’agisse de médicaments sur ordonnance, de médicaments en vente libre, de suppléments alimentaires ou de remèdes naturels.)
  • Dois-je éviter de consommer certains aliments ou boissons, d’utiliser certains traitements complémentaires ou remèdes à base de plantes médicinales ou de faire certaines activités durant mon traitement?

La Société de l’arthrite contribue à l’orientation et au financement de la recherche sur l’arthrite, défend les droits des Canadiens atteints de cette maladie et leur offre des solutions pour améliorer leur qualité de vie.

©  Société de l’arthrite. Tous droits réservés.