Votre guide intelligent sur les suppléments et l’arthrite

« Ma tante prend ces pilules-là et son arthrite s’est beaucoup améliorée. » « As-tu vu les nouveaux suppléments naturels au magasin de produits santé? » « Tu devrais essayez ça pour tes genoux. ». Si vous vivez avec l’arthrite, tous les membres de votre famille et même le facteur vous ont sûrement dit ce qu’ils pensaient des suppléments (c.-à-d., les herbes, les vitamines et les autres produits naturels que vous pouvez prendre par la bouche) qui pourraient soulager vos raideurs et vos douleurs. Devriez-vous prendre ces suppléments pour atténuer vos symptômes d’arthrite? La réponse : oui et non. Les suppléments à base de plantes peuvent contenir de nombreuses molécules, et les chercheurs ne connaissent pas encore très bien tous les ingrédients et toutes leurs interactions. En outre, ce n’est pas parce qu’un produit est naturel qu’il est nécessairement bon pour vous. « N’oubliez pas d’informer votre professionnel de la santé de tous les suppléments que vous prenez, car ils pourraient avoir des effets sur vos autres médicaments », explique Sandra Saville, diététiste à Oakville, en Ontario. Voici quelques renseignements au sujet des suppléments couramment utilisés pour traiter les symptômes de l’arthrite.

Glucosamine et chondroïtine

Je peux essayer? Peut-être

La glucosamine et la chondroïtine sont des composés qui aident à la formation du cartilage (un tissu qui protège les articulations en agissant comme un coussin). Votre corps les produit naturellement, mais ils sont également offerts sous forme de suppléments. De manière générale, la chondroïtine ne s’est pas montrée utile pour le soulagement de la douleur associée à l’arthrose du genou ou de la hanche. Par ailleurs, des études de grande envergure portant sur la glucosamine et l’arthrose du genou ont produit des résultats contradictoires : selon certaines, la glucosamine serait bénéfique, alors que d’autres ont montré qu’elle ne produit que peu ou pas d’effets.

Il faut aussi savoir que ces suppléments peuvent interagir avec la warfarine, un médicament anticoagulant (qui fluidifie le sang). La glucosamine pourrait également entraîner des effets secondaires si vous présentez une allergie ou une sensibilité aux mollusques et aux crustacés ou à l’iode.

Acides gras oméga-3 et huile de poisson

Je peux essayer? Oui

Les acides gras oméga-3 que l’on trouve dans l’huile de poisson sont assez efficaces dans la réduction de la douleur, du nombre d’articulations enflées et douloureuses et de la durée des raideurs matinales chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde. Ils procurent également une modeste réduction de la douleur aux personnes atteintes d’arthrose.

Il faut savoir que les oméga-3 que l’on trouve dans le poisson peuvent ralentir la coagulation du sang; par conséquent, vous devez consulter votre fournisseur de soins de santé avant de commencer à prendre ces suppléments.

Insaponifiables d’avocat et de soja

Je peux essayer? Oui

Cet extrait végétal naturel est dérivé des avocats et du soja. Il pourrait aider à atténuer la douleur et la raideur associées à l’arthrose du genou et de la hanche et ainsi réduire la nécessité de recourir aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Il faut savoir que si ce supplément est pris en association avec la glucosamine, il peut affecter les personnes qui présentent des allergies aux mollusques et aux crustacées.

Vitamine D

Je peux essayer? Oui

En cas de fibromyalgie accompagnée d’une déficience en vitamine D, ces suppléments pourraient entraîner un soulagement des symptômes.

Il faut savoir que la vitamine D est liposoluble (c. -à-d., soluble dans les matières grasses) et qu’elle peut par conséquent être emmagasinée dans votre organisme. Si vous prenez une dose élevée de vitamine D, votre corps pourrait accumuler les excès dans vos tissus.

Curcuma

Je peux essayer? Oui

Le curcuma est une épice de couleur jaune vif que l’on trouve souvent dans la poudre de cari; ses principaux ingrédients sont appelés curcuminoïdes. Les recherches initiales suggèrent que les curcuminoïdes pourraient aider à maîtriser la douleur associée à l’arthrose du genou aussi bien que le fait l’ibuprofène.

Il faut savoir que des doses élevées ou la prise de curcuma durant une période prolongée pourraient entraîner des problèmes gastro-intestinaux.

MSM (méthylsulfonylméthane)

Je peux essayer? Peut-être

Le MSM est un composé de soufre organique qui aide à la formation du tissu conjonctif des fruits, des légumes, des animaux, des céréales et des humains. Cependant, les études n’ont pas réussi à prouver que le MSM entraînait une réduction significative de la douleur associée à l’arthrite.

Il faut savoir que le MSM cause des effets secondaires comme les maux de ventre, les allergies et les éruptions cutanées.

SAM-e (S-adénosyl-L-méthionine)

Je peux essayer? Peut-être

La SAM-e est une molécule que le corps produit naturellement et qui est offerte sous forme de supplément alimentaire. Dans certaines études, la SAM-e s’est montrée aussi efficace que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour atténuer les symptômes de l’arthrose de la hanche et du genou; dans d’autres études, elle n’était pas plus efficace que le placebo.

Il faut savoir que la SAM-e peut interagir avec les médicaments, y compris certains antidépresseurs et la lévodopa (utilisée dans le traitement de la maladie de Parkinson). Les personnes atteintes d’un trouble bipolaire ou infectées par le VIH devraient discuter des risques associés à la SAM-e avec leur fournisseur de soins de santé.