Vous êtes ici : Accueil > À propos de l'arthrite > Les types d'arthrite de A à Z > Spondylarthrite ankylosante
Spondylarthrite ankylosante

La spondylarthrite ankylosante, ou SA, est une forme d’arthrite inflammatoire qui affecte la colonne vertébrale et les articulations sacro-iliaques, lesquelles relient le bassin à la base de la colonne. « Spondylarthrite » signifie inflammation de la colonne, et « ankylosante », fusion. En plus d’être une forme d’arthrite inflammatoire, la SA est une maladie auto-immune, ce qui signifie que le système immunitaire attaque les tissus sains.

L’inflammation causée par la SA fait en sorte que le système immunitaire attaque les ligaments et les tendons fixés aux vertèbres de la colonne. Les os s’érodent à ces endroits, et le corps essaie de se réparer en formant du tissu osseux nouveau. Les vertèbres commencent alors à fusionner – ou à se souder – rendant ainsi la colonne rigide et douloureuse. Même si du nouveau tissu osseux se forme, l’os original peut s’amincir, augmentant le risque de fractures vertébrales.

La spondylarthrite ankylosante est la forme la plus courante parmi un groupe de maladies arthritiques inflammatoires appelées spondylarthropathies. Ces maladies sont liées sur les plans clinique et génétique, mais présentent toutes des caractéristiques distinctives. On les classe en deux grands groupes: la spondylarthrite axiale, qui désigne des affections touchant la colonne vertébrale (comme la spondylarthrite ankylosante) et la spondylarthrite périphérique, qui touche d’autres parties du corps, comme les articulations des doigts, des bras et des jambes. Dans certains cas, les symptômes axiaux et périphériques peuvent se recouper. D’autres symptômes peuvent inclure l’inflammation de la peau, du système gastro-intestinal et des yeux.

Les spondylarthropathies sont différentes des autres formes d’arthrite inflammatoire, comme la polyarthrite rhumatoïde, notamment pour ce qui est des articulations touchées et de l’âge où la maladie se déclare. Les personnes atteintes de spondylarthropathies ne présentent pas le facteur rhumatoïde dans leur sang : elles sont appelées séronégatives, alors que les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde sont séropositives.

Collaborateur

Cette information a été mise à jour en septembre 2017, avec l’expertise de :

Dr Nigil Haroon, M.D., Ph. D.
Codirecteur du programme sur la spondylarthrite, Réseau universitaire de santé
Scientifique, Institut de recherche Krembil

Voir tous Les types d'arthrite de A à Z