Vous êtes ici : Accueil > À propos de l'arthrite > Les types d'arthrite de A à Z > Polyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïde

Qu’est-ce que la polyarthrite rhumatoïde?

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie inflammatoire qui peut affecter de nombreuses articulations. Il s’agit d’une maladie auto-immune où le système immunitaire — qui, normalement, protégerait le corps contre les infections — s’attaque plutôt à la membrane qui recouvre les articulations. La cause de cette défectuosité du système immunitaire demeure inconnue, et bien qu’on ne puisse pas encore guérir la PR, il existe des médicaments et des traitements très efficaces pour maîtriser les symptômes et les conséquences de l’inflammation.  

L’inflammation dans les articulations cause de la douleur, des raideurs et de l’enflure. Si elle n’est pas stoppée, elle peut leur causer des dommages. L’inflammation peut aussi affecter d’autres organes, comme les nerfs, les yeux, la peau, les poumons et le cœur. 

Les symptômes de la PR varient grandement d’une personne à une autre. Dans de nombreux cas, la PR survient dans quelques articulations et se propage durant les semaines ou les mois qui suivent. La PR peut aussi progresser de manière extrêmement rapide. En effet, certaines personnes ont déclaré que, du jour au lendemain, elles ne pouvaient tout simplement pas sortir du lit.

Les premiers symptômes de la PR ne sont pas nécessairement caractéristiques, par exemple se sentir mal ou ressentir de la fatigue, avoir mal aux articulations ou autour d’elles, présenter une faible fièvre, ou encore perdre du poids ou l’appétit. Au fil du temps, la PR atteint de plus en plus d’articulations des deux côtés du corps, selon un schéma symétrique.

Environ 1 adulte canadien sur 100 est atteint de PR. Cela représente environ 300 000 Canadiens. N’importe qui peut développer la PR, et ce, à n’importe quel âge. La PR touche deux à trois fois plus de femmes que d’hommes.  

On ne peut pas guérir de la PR. Cependant, en recevant rapidement un diagnostic et un traitement, une personne atteinte de la maladie peut éviter la douleur et les dommages aux articulations, et mener une vie riche et active.

Collaboratrice

Cette information a été mise à jour en septembre 2017, avec l’expertise de:

Bindee Kuriya, M.D., SM, Associée du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada
Professeure adjointe, Département de médecine, Division de rhumatologie, Université de Toronto

Voir tous Les types d'arthrite de A à Z