Vous êtes ici : Accueil > À propos de l'arthrite > Les types d'arthrite de A à Z > Fibromyalgie
Fibromyalgie

Qu’est-ce que la fibromyalgie?

La fibromyalgie (FM) est une maladie qui affecterait le système nerveux central. Le symptôme le plus courant de la FM est une douleur considérable ressentie dans une ou plusieurs parties du corps. La douleur peut être différente chez chaque personne et se déplacer d’une partie du corps à une autre. De plus, son intensité peut fluctuer d’heure en heure ou de jour en jour. Les personnes atteintes de FM peuvent également présenter des symptômes comme la fatigue, des troubles du sommeil, des troubles de la mémoire et de la concentration, des sautes d’humeur, des troubles gastro-intestinaux (comme la constipation ou la diarrhée) et une sensibilité accrue au toucher et à la pression. 

La FM est une maladie relativement courante puisque 2 % des Canadiens en sont atteints. Bien que la FM touche principalement des femmes (de 80 à 90 % des personnes atteintes de FM sont de sexe féminin), les hommes, les adolescents et les enfants peuvent également en être atteints.

La FM n’est ni une maladie des articulations ni une affection inflammatoire ou dégénérative. Elle n’entraîne pas de dommages permanents aux muscles, aux os ou aux articulations. Néanmoins, comme l’arthrite, la FM peut entraîner de la douleur et de la fatigue et avoir des conséquences majeures sur la vie quotidienne de la personne touchée. 

Puisque les symptômes de la FM sont difficiles à évaluer et peuvent changer de jour en jour ou de semaine en semaine, la FM a pendant longtemps été mécomprise et perçue comme une « maladie imaginaire » ou quelque chose qui se passait « seulement dans la tête ». Les personnes atteintes de FM peuvent avoir l’air en pleine forme alors qu’en réalité elles souffrent beaucoup. S’il est vrai qu’il faut poursuivre les recherches pour bien comprendre la maladie, les médecins sont aujourd’hui mieux en mesure de poser un diagnostic et de reconnaître que de multiples facteurs physiologiques sont à l’origine de ses symptômes. 

Dans de nombreux cas, il est impossible de cerner la cause de la FM. Cependant, son apparition peut souvent être reliée à un événement déclencheur, comme une maladie grave, un traumatisme ou une expérience émotionnelle stressante (p. ex., un accident de la route ou le décès d’un être cher). 

Il n’existe actuellement aucun moyen de guérir la FM, mais la médication, l’exercice, la relaxation et des mesures de réduction du stress, ainsi que d’autres changements au mode de vie, peuvent aider a réduire les symptômes. La plupart des personnes atteintes de FM trouveront, avec le temps, des façons d’atténuer leurs symptômes.  

Les faits concernant la fibromyalgie:

  • La FM touche 2 % des Canadiens. 
  • La plupart des personnes atteintes de FM sont des femmes (de 80 à 90 %).
  • Bien que douloureuse, la FM n’entraîne ni lésions ni déformations permanentes. 
  • Les personnes atteintes de maladies telles que la polyarthrite rhumatoïde (PR), le lupus érythémateux disséminé (couramment appelé lupus) et la spondylarthrite ankylosante (SA) peuvent aussi être atteintes de FM. 
FAQ

Quels sont les symptômes de la fibromyalgie?

La douleur est le symptôme le plus souvent signalé par les personnes atteintes de FM. La douleur de la FM peut être ressentie dans une ou plusieurs parties du corps. Les personnes atteintes de FM trouvent souvent douloureuse une pression ferme, surtout lorsqu’elle est appliquée sur les tissus mous comme les muscles et les tendons. Une étreinte amicale ou le poids d’un enfant sur les cuisses peuvent suffire à causer de la douleur.

La FM peut entraîner d’autres symptômes, notamment: 

  • Sensation de fatigue et de faiblesse 
  • Sommeil perturbé 
  • Irritabilité 
  • Difficulté à se concentrer (parfois appelé « fibro-brouillard ») 
  • Problèmes de mémoire 
  • Maux de tête 
  • Troubles gastro-intestinaux (constipation, diarrhée, syndrome du côlon irritable, etc.) 
  • Dysfonctionnement de la vessie 
  • Sensibilité excessive aux bruits, à la lumière et aux odeurs
  • Sensibilité à la température 

De nombreuses personnes atteintes de FM sombrent dans le découragement, ce qui peut mener à la dépression et à l’anxiété. Dans certains cas, les symptômes peuvent apparaître, puis disparaître ou être accentués par un stress supplémentaire ou même parfois par les variations météorologiques. 

Chez bien des gens, la FM survient graduellement, sans cause apparente. Dans d’autres cas, elle apparaît à la suite d’une maladie, d’un traumatisme ou d’une expérience stressante ou très émouvante. Les chercheurs tentent toujours de comprendre ce qui déclenche la FM et pourquoi. Des études récentes donnent à penser que dans la FM, les signaux de la douleur sont mal transmis par les cellules nerveuses et qu’au lieu de s’atténuer au fil du temps, ils s’amplifient. C’est un peu comme si le bouton du volume de la douleur était tourné au maximum; le système nerveux est surstimulé, ce qui le surcharge. Le cerveau a de la difficulté à comprendre ces messages, et cela donne lieu à de la douleur chronique, à savoir une douleur récurrente, qui persiste ou qui est pratiquement constante.

La douleur constitue normalement un mécanisme de sécurité important pour l’organisme, mais ce n’est pas le cas lorsque la personne est atteinte de la FM.

Comment le diagnostic de fibromyalgie est-il établi? 

Votre médecin commencera par vous poser des questions sur votre douleur et par noter vos symptômes. Il pourrait vous poser des questions sur d’autres symptômes (comme la fatigue et la sensibilité à la pression et à la température), effectuer un examen ou prescrire des analyses sanguines ou des radiographies. 

Quels sont les facteurs de risque de la fibromyalgie? 

Les recherches n’ont pas encore réussi à cerner la cause exacte de la FM. La maladie peut se développer d’elle-même, mais on a aussi établi des liens avec les facteurs suivants: 

  • Âge – Les personnes âgées de 20 à 50 ans sont les plus susceptibles de développer la FM. 
  • Sexe – De 80 à 90 % des personnes atteintes de FM sont des femmes. 
  • Antécédents familiaux – Le risque de développer la FM serait plus élevé lorsqu’un membre de la famille est atteint de la maladie. 
  • Maladie rhumatismale – Les personnes qui sont déjà atteintes d’une maladie rhumatismale, comme la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante ou le lupus, pourraient être plus susceptibles de développer la FM. 
  • Traumatisme ou stress émotionnel – La FM est parfois associée à l’exposition à un stress ou à un événement traumatique, comme un accident de la route ou le décès d’un proche. 

Quelles parties du corps la fibromyalgie affecte-t-elle? 

La FM est une maladie qui cause de la douleur dans les tissus mous et les muscles un peu partout dans le corps. La FM peut également causer de la sensibilité au toucher. Voici une liste des zones couramment affectées: 

  • Cou 
  • Dos
  • Poitrine 
  • Bras  
  • Jambes

Pourquoi est-il si important de traiter la fibromyalgie? 

Il n’existe aucun traitement universellement efficace contre la FM. Toutefois, avec le temps et l’aide de leur équipe soignante, la plupart des personnes qui vivent avec cette maladie découvriront ce qui leur procure le meilleur soulagement. Il faut savoir que pour soulager leurs symptômes, les personnes atteintes de FM doivent avant tout rester actives. Même s’il peut être difficile de s’activer, il est prouvé que l’exercice régulier à un rythme confortable aide à réduire la douleur, la fatigue et les troubles du sommeil, en plus d’améliorer l’humeur. Pour la plupart des gens, les médicaments n’aident pas vraiment à améliorer les symptômes, et les effets secondaires de la médication l’emportent souvent sur ses avantages. Toutefois, de bonnes habitudes de vie (comme l’activité physique régulière, une saine alimentation, le maintien d’un poids sain, une routine stable, un rythme de vie adapté et la maîtrise du stress) peuvent aider à atténuer les symptômes de la FM. Ceux-ci peuvent rarement être éliminés complètement. Votre traitement visera donc plutôt à offrir le meilleur soulagement possible, de manière à ce que vous puissiez mener une vie active et agréable. 

Traitements

Médicaments

Quels types de médicaments sont utilisés pour la fibromyalgie? 

Malheureusement, il n’existe aucun médicament universel fonctionnant à merveille pour toutes les personnes atteintes de FM. Vous devez donc discuter avec votre médecin des symptômes qui vous incommodent le plus. Chez la plupart des gens, ceux-ci comprennent la douleur, des troubles du sommeil, des troubles de l’humeur et la fatigue. Il existe des médicaments conçus pour la prise en charge des trois premiers symptômes, mais aucun qui soit recommandé pour traiter la fatigue associée à la FM. 

Les traitements contre la FM sont souvent administrés à titre d’essai. Vous devez donc décider, avec votre médecin, si le nouveau médicament vous procure des bienfaits suffisamment importants pour justifier la poursuite du traitement. Si les bienfaits ne sont que minimes ou si vous éprouvez des effets secondaires, il serait probablement préférable d’interrompre le traitement médicamenteux et d’en essayer un nouveau. 

Santé Canada a approuvé deux médicaments pour le traitement des symptômes de la FM : la prégabaline (un anticonvulsivant) et la duloxétine (un antidépresseur). Votre médecin pourrait toutefois vous recommander d’autres médicaments, dont certains sont sur le marché depuis longtemps. Veuillez discuter de tout traitement médicamenteux avec votre fournisseur de soins de santé. 

Médicaments pour le soulagement de la douleur

La plupart des personnes atteintes de FM ont recours aux antidouleurs (ou analgésiques) sur une base régulière ou occasionnelle, lorsque les symptômes s’aggravent. 

L’acétaminophène est un analgésique léger qui atténue souvent la douleur associée à la FM. Ce médicament devrait toutefois être administré à la dose la plus faible possible et pendant la plus courte période nécessaire, car il peut avoir des effets néfastes graves sur le fonctionnement du foie. 

Les analgésiques puissants, dont les opioïdes, ne doivent être envisagés que dans les cas les plus graves. Par ailleurs, un seul opioïde, le tramadol, peut avoir un effet sur la douleur de la FM. De nombreuses questions sont toujours sans réponse en ce qui concerne l’innocuité à long terme des opioïdes. Si vous traitez votre douleur fibromyalgique au moyen d’un opioïde, il est important de vous assurer que les bienfaits de ce médicament demeurent plus grands que ses effets indésirables comme la somnolence, les troubles de concentration, les troubles de la pensée, les troubles du sommeil, la nausée, la perte d’appétit et la constipation. Pour justifier un traitement continu au moyen d’un opioïde, il faut avoir observé un soulagement de la douleur en plus d’une amélioration notable de la fonction. 

Anticonvulsivants 

Les médicaments de cette catégorie atténuent la douleur en calmant l’activité des nerfs surexcités par la FM. Ils ont un effet semblable à celui d’un gradateur sur l’intensité lumineuse d’une ampoule. Les anticonvulsivants les plus fréquemment utilisés pour traiter la FM sont la gabapentine et la prégabaline. Ces deux médicaments sont sans danger et ne provoquent aucun effet secondaire important. L’effet secondaire le plus communément observé avec les médicaments de cette catégorie est la somnolence, ce qui peut être avantageux si le médicament est pris le soir et que vous avez des troubles du sommeil, mais problématique s’il est pris le jour. En association avec l’alcool ou des tranquillisants, les effets négatifs du médicament, comme le déséquilibre ou la somnolence, pourraient être amplifiés et se révéler néfastes. 

Antidépresseurs

Les antidépresseurs peuvent être utilisés pour contrôler la douleur et se sont avérés efficaces à cette fin dans des cas de FM. Cette classe de médicaments agit en stimulant les mécanismes naturels de réduction de la douleur de l’organisme. Les antidépresseurs tricycliques ont été les premiers médicaments recommandés dans le traitement de la FM et constituent toujours un traitement efficace pour certaines personnes. En outre, ils sont utilisés depuis de nombreuses années et sont relativement abordables. En plus de soulager la douleur, les antidépresseurs tricycliques peuvent aussi améliorer le sommeil. Les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN) forment une classe d’antidépresseurs plus récents, dont la duloxétine fait partie. Selon les études, les IRSN pourraient avoir un effet modeste sur la douleur, la fatigue et l’humeur chez certaines personnes atteintes de FM.

Les gens qui vivent avec la FM sont nombreux à présenter des symptômes de dépression ou d’anxiété. Si ces symptômes sont suffisamment graves pour porter atteinte à votre bien-être, votre médecin pourrait vous prescrire un médicament pour améliorer votre humeur. L’antidépresseur choisi pourrait procurer des bienfaits additionnels, par exemple, réduire votre anxiété, améliorer votre sommeil et augmenter votre niveau d’énergie. 

Thérapie

Physiothérapie

La physiothérapie est une pratique fondée sur la science qui vise à améliorer ou à rétablir la fonction de divers systèmes. Les physiothérapeutes sont formés pour diagnostiquer les symptômes musculosquelettiques et sont en mesure de mettre au point un traitement pour les troubles des articulations et des muscles en utilisant des approches physiques (massage, programmes d’exercices spécialisés, étirements, hydrothérapie, techniques de respiration, etc.). Ces traitements peuvent contribuer à soulager la douleur, à améliorer votre posture et à augmenter votre force pour que vous gagniez en autonomie et deveniez plus actif. 

Ergothérapie 

L’ergothérapie est une forme de traitement destinée aux personnes qui se remettent d’une maladie physique ou mentale. Elle favorise la réadaptation grâce à la réalisation d’activités quotidiennes; par exemple, un ergothérapeute peut vous aider à trouver le rythme qui vous convient le mieux, vous suggérer des modifications à votre manière de travailler ou à votre environnement ou vous conseiller des outils économiseurs d’efforts.

Prise en charge personnelle

Il n’existe aucun traitement universellement efficace contre la FM. Néanmoins, avec le temps, la plupart des personnes atteintes de la maladie arrivent à trouver la combinaison de traitements qui leur procurent le meilleur soulagement. On arrive rarement à éliminer tous les symptômes; toutefois, un plan de prise en charge approprié peut vous aider à les maîtriser et à mener une vie active et agréable. La première étape (et la plus importante) consiste à prendre une part active à votre plan de traitement et à mettre au point des stratégies d’adaptation pour gérer votre FM. De plus, il est important de vous renseigner au sujet de votre maladie et de transmettre vos nouvelles connaissances à votre famille et à vos amis afin qu’ils comprennent mieux ce que vous vivez sur le plan physique et affectif. Les approches non médicamenteuses, comme l’activité physique, la maîtrise du stress et les techniques de relaxation, sont très importantes dans le traitement de la FM.

Sommeil

La fatigue est un symptôme important de la FM. Un sommeil réparateur et adéquat est donc crucial dans la prise en charge de votre maladie. En effet, le sommeil peut non seulement réduire la fatigue, mais il peut également atténuer la douleur. Il faut tout de même éviter de passer trop de temps au lit, car un excès de repos et de sommeil peut être nuisible aussi bien physiquement qu’émotionnellement. 

Voici quelques conseils pour vous aider à avoir une bonne nuit de sommeil: 

  • Évitez la caféine le soir (p. ex., boissons gazeuses, alcool, café, thé). 
  • Évitez de fumer. 
  • Évitez de regarder la télé ou d’utiliser vos appareils électroniques (téléphone intelligent, tablette, ordinateur) tard le soir. 
  • Suivez une routine qui vous aide à relaxer avant d’aller dormir. 
  • Couchez-vous et levez-vous à la même heure tous les jours. 
  • Assurez-vous que votre chambre à coucher est sombre, tranquille et à une température confortable. 

Activité physique

Même s’il est difficile de faire de l’exercice sous le poids de la douleur et de la fatigue, il est important de faire le plus d’activité physique possible. Les recherches ont montré que l’activité physique régulière est l’un des traitements les plus efficaces contre les symptômes de la FM. 

L’activité physique régulière peut réduire la douleur et la fatigue, améliorer la mobilité, réduire les troubles du sommeil et aider à combattre la dépression. De manière générale, elle aidera les personnes atteintes de FM à mener une vie productive et agréable. Un programme d’exercice conçu spécialement pour vous par un professionnel est l’idéal, mais participer à un programme communautaire approprié peut aussi faire l’affaire.

Les gens qui vivent avec la FM éprouvent parfois des raideurs musculaires. Le repos n’est pas une solution pour soulager ces raideurs. Au contraire, l’inactivité peut causer de la faiblesse musculaire et aggraver les raideurs, alors essayez de vous lever et de faire de l’exercice. Néanmoins, il ne faut pas oublier de rester à l’écoute de votre corps. Si vous ressentez une douleur vive, réduisez l’intensité de vos exercices ou limitez-vous à des exercices légers d’amplitude des mouvements.

Voici différents types d’exercices qui peuvent vous aider à atténuer la douleur et la raideur. 

  • Exercices d’amplitude (aussi appelés étirements ou exercices de flexibilité) – Idéalement, vous devriez effectuer ces exercices tous les jours. Regardez notre vidéo pour des exemples d’étirements simples.
  • Exercices de renforcement – Il s’agit d’exercices qui visent à maintenir ou à améliorer le tonus musculaire. Ils peuvent être réalisés avec votre propre poids corporel, des poids et haltères ou des appareils de musculation. 
  • Exercices d’endurance – Ce sont des exercices qui contribuent à renforcer votre cœur, à vous donner de l’énergie, à maîtriser votre poids et à améliorer votre santé en général. La marche, la natation et le cyclisme en sont des exemples. Il vaut mieux éviter les exercices à impact élevé comme la danse aérobique sur marche, la course à pied ou le kickboxing, à moins que vous n’en ayez déjà l’habitude. 
  • Exercices à faible impact – Il existe de nombreux exercices à faible impact pouvant profiter aux personnes atteintes de FM. Consultez votre fournisseur de soins de santé pour en apprendre davantage sur les activités adaptées à votre situation.  
    • Tai-chi – Art martial chinois très ancien, le tai-chi consiste en une combinaison de mouvements effectués lentement et en se concentrant. Bien qu’il en existe de nombreuses formes et variations, le tai-chi est un exercice à faible impact qui rappelle le yoga et la méditation. Cette forme d’exercice peut, chez certaines personnes, diminuer la douleur, favoriser la fonction physique, combattre la dépression et améliorer la qualité de vie sur le plan de la santé. 
    • Yoga – Des études ont fait état des bienfaits du yoga pour les personnes atteintes de FM. La maîtrise de la respiration, les exercices de méditation simples et les étirements peuvent améliorer l’état d’esprit et aider à gérer la douleur. Pratiqué de façon régulière et sous la supervision d’un instructeur certifié, le yoga peut aussi améliorer la santé générale et augmenter le niveau d’énergie. 
    • Activités aquatiques et aérobiques – Les exercices effectués dans l’eau, comme la nage et l’aquaforme, sont parfaits pour les personnes atteintes de FM, quels que soient leur âge et leur condition physique. L’eau peut vous aider à effectuer des mouvements qui vous seraient autrement douloureux. Le cyclisme et la marche sont d’autres activités aérobiques à faible impact qui font augmenter votre rythme cardiaque. Toutes ces activités peuvent vous aider à mieux dormir et à maîtriser votre poids en plus de contribuer à réduire le stress et à combattre la dépression parfois associée à la FM. 

Notez bien que lorsqu’elle ne vous cause pas d’inconfort, l’activité physique est bonne pour votre état de santé global et elle ne vous causera aucun mal ni ne sera dommageable pour votre corps.  Vous pourriez aussi essayer de tenir un journal pendant quelques semaines, afin de vous encourager à suivre une routine régulière. Ainsi, vous serez plus apte à établir des liens entre vos symptômes de FM et vos activités quotidiennes, ce qui peut vous aider, votre médecin et vous, dans la prise en charge de votre maladie. 

Alimentation saine

Même si aucun régime en particulier ne s’est révélé bénéfique pour la FM, une alimentation saine vous fournira l’énergie nécessaire pour accomplir vos activités quotidiennes en plus de renforcer votre système immunitaire et la santé de vos os et de vos tissus.

Voici trois façons d’améliorer votre alimentation.

  • Réduisez votre consommation de sucre – Le sucre ajouté aux aliments gonfle le nombre de calories sans procurer beaucoup de bienfaits sur le plan nutritionnel. On vise ici tant la cassonade que le sucre blanc, de canne ou brut, ainsi que le sirop et le miel. Sucrez plutôt vos aliments avec des fruits séchés, comme des raisins secs ou des dattes, qui sont une source de vitamines, de minéraux et de fibres. Bien que les édulcorants artificiels contiennent très peu de calories, il est préférable de s’habituer à ce que les aliments goûtent moins sucré. 
  • Mangez davantage de légumes et de fruits – Les légumes et les fruits devraient représenter la majeure partie de votre alimentation. Essayez de manger au moins un légume ou un fruit à chaque repas et en collation. En plus d’être une excellente source d’énergie, ils augmentent votre apport en fibres. Les fibres vous rassasient et vous aident ainsi à contrôler vos portions. 
  • Optez pour les « gras sains » – La quantité et le type de matières grasses que vous mangez sont importants. Vous avez besoin d’intégrer des matières grasses dans votre alimentation, mais en consommer en trop grande quantité peut être mauvais pour votre santé. Le gras est riche en calories, et certains types de gras (saturés et trans) peuvent augmenter vos risques de développer une maladie du cœur. On recommande que les matières grasses polyinsaturées et mono-insaturées soient les principales sources de gras dans votre alimentation. Les matières grasses mono-insaturées se trouvent naturellement dans les huiles d’olive et de canola, les avocats et les noix, comme les amandes, les pistaches et les cajous. Les gras polyinsaturés, surtout les acides gras oméga-3 et oméga-6, se trouvent dans les poisson d’eaux froides (p. ex., omble, maquereau, saumon et truite), les noix de Grenoble, les graines de tournesol et les graines de lin. Les gras à consommer en quantité limitée comprennent les gras trans, présents dans les aliments frits et transformés, et les graisses saturées, qu’on trouve surtout dans les aliments d’origine animale, comme la viande rouge, la volaille et les produits laitiers entiers. Optez pour des produits laitiers sains (p. ex., lait écrémé ou à 1 ou 2 % de matières grasses, yogourt et fromage faibles en gras). 

Thérapies complémentaires

Les personnes atteintes d’une maladie chronique comme la FM se tournent parfois vers les traitements complémentaires ou parallèles pour les aider à gérer leur maladie. 

Informez toujours votre fournisseur de soins de santé de tout traitement complémentaire ou parallèle que vous suivez ou que vous aimeriez essayer. Il peut vous offrir de précieux conseils au sujet de ces traitements, plus particulièrement en ce qui concerne leurs effets sur les médicaments et les autres traitements que vous recevez. 

Massothérapie 

Effectué par un massothérapeute professionnel, le massage des muscles et des autres tissus mous peut entraîner une réduction à court terme de la raideur et de la douleur. Les autres bienfaits potentiels comprennent la réduction du stress et de l’anxiété et l’amélioration de la structure du sommeil. 

Méditation 

La méditation est une pratique axée à la fois sur le corps et l’esprit. En se concentrant sur sa respiration, on peut en effet réussir à calmer ses pensées. Selon certaines études, une pratique régulière de la méditation peut soulager la douleur et l’anxiété chez les personnes atteintes de FM. Elle peut aussi procurer une sensation de calme et de contrôle accrus. 

Acupuncture

L’acupuncture est une ancienne thérapie d’origine chinoise qui consiste à introduire des aiguilles dans la peau pour traiter divers problèmes de santé physiques ou mentaux. Bien que les études sur l’efficacité de l’acupuncture dans la prise en charge de la FM aient produit des résultats mitigés, vous pourriez néanmoins souhaiter en faire l’essai. Dans tous les cas, il est important de faire appel à un professionnel certifié. 

Et maintenant?

Bien vivre avec l’arthrite

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour gérer activement votre arthrite. Vous trouverez ci-dessous des ressources qui vous aideront à en apprendre davantage sur les moyens de prendre en charge votre arthrite afin de mieux vivre.

Rayonnez

Pour des conseils sur la santé et le bien-être, des trucs de prise en charge personnelle, des histoires inspirantes, et bien plus encore.

Explorer Rayonnez

Apprentissage en ligne

Nos cours en ligne regorgent d’information et de conseils utiles. Chaque cours porte sur un aspect ou un symptôme précis de la maladie.

Découvrir nos cours sur l’arthrite

Ateliers et webinaires

Découvrez nos activités éducatives et webinaires à venir.

Trouver des ateliers et des webinaires

Trouver ses repères

Pour trouver de l’information sur les programmes et services offerts.

Trouver ses repères

Collaboratrice

Cette information a été mise à jour en septembre 2017, avec l’expertise de:

Mary-Ann Fitzcharles, MB ChB, MRCP (R.-U.), Associée du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada
Professeure agrégée, Division de rhumatologie, Unité de gestion de la douleur Alan-Edwards, Centre universitaire de santé McGill

Voir tous Les types d'arthrite de A à Z